Des activités ludiques, innovantes et progressives pour développer des stratégies orthographiques efficaces et accompagner tous les élèves vers l’autonomie dans leurs écrits.

L’ouvrage
Inspirée notamment par les travaux de Danièle Cogis et de Dominique Bucheton, l’auteure Marielle Wyns nous livre Viv(r)e l’orthographe ! après plus de 3 ans de recherche et d’expérimentation en classe. L’ouvrage, conçu en étroite collaboration avec les enseignants, propose des activités dynamiques qui suscitent la motivation, la connaissance de soi et une meilleure compréhension du système orthographique.
Les activités de réflexion sur la langue alternent avec des jeux et des moments de transfert selon une progression cohérente qui permet à l’élève d’avancer pas à pas et de mesurer ses progrès. Les supports proposés guident l’enseignant dans l’accompagnement de tous les élèves et la différenciation des apprentissages tout en lui permettant des aménagements liés au contexte de sa classe. Proposée sous un jour nouveau, la dictée est utilisée tour à tour comme support pour apprendre à mieux se connaitre, pour s’entrainer, pour négocier entre différentes graphies possibles et pour s’évaluer.

Les compléments numériques  (compatibles Windows 7 ou supérieur, MacOS 10.10 ou supérieur)

• Les diaporamas interactifs
Ils servent de support interactif lors de la mise en commun et de la découverte des règles orthographiques.

• Les vidéos
Filmées en conditions réelles d’enseignement, les vidéos montrent les gestes professionnels à adopter pour mener les activités en classe.

• Les documents à imprimer
L’ensemble des documents élèves, des grilles pour l’enseignant et du matériel nécessaire aux séances est fourni en version imprimable.

• Les listes de mots progressives et structurées
Pour chaque niveau, 24 listes de mots hebdomadaires de difficulté progressive soutiennent l’étude de l’orthographe lexicale tout au long de l’année. Pour faciliter la mémorisation, chaque liste est structurée autour d’une question orthographique étudiée en classe. Les mots sont également fournis sous forme d’étiquettes à manipuler.

• Les affiches des règles orthographiques
25 affiches synthétisent l’ensemble des règles orthographiques étudiées en classe. Elles peuvent être installées en classe ou distribuées aux élèves.

• Les outils de relecture
Construits en classe au début de l’année, la main (CM1) et l’éventail (CM2 et 6e) favorisent le développement des stratégies orthographiques permettant aux élèves de s’autonomiser.

 

  • Dimensions : 29,7 x 22,6 x 1,2
  • Poids : 990g
  • Nombre de pages : 196
  • ISBN : 978-2916662-19-0
  • Date de publication : juillet 2018
  • Date de réimpression :

Noter ce produit et laisser votre commentaire

Vous devez être connecté avec votre compte avant de pouvoir déposer un commentaire

Les questions

  • Programmation sur 4j
  • Bonjour,
    Je me penche pendant l'été sur votre ouvrage, que je souhaite tester et utiliser cette année avec mes Cm1-Cm2.
    La programmation proposée par la méthode s'étale sur une semaine à 5 jours ; or, nous sommes en semaines à 4 jours (lundi mardi jeudi vendredi). Auriez vous une proposition alternative correspondant à cette répartition du temps scolaire?
    Cordialement,
    Anne-Marie Hege

    Bonjour, Madame.

    Je vous remercie pour l'intérêt que vous portez à "Viv(r)e l'orthographe!" et j'espère que l'approche et les outils que nous proposons répondront à vos besoins et à ceux de vos élèves.

    Voici quelques informations susceptibles de vous aider à ajuster la programmation.
    - Les périodes 1 et 2 sont les plus décisives car c'est alors que se construisent les outils et les stratégies que les élèves utiliseront tout au long de l'année. Il serait pertinent que vous puissiez mener toutes ces activités de découverte avec vos élèves.
    • Les activités de manipulation mentale des mots ("Pigeon vole !" etc) programmées le mercredi des semaines 7 à 9 peuvent facilement être proposées à tout moment de l'année : ce sont des activités brèves et ludiques qui entrainent la mémorisation et amusent les élèves. Nous les proposons souvent comme activités de rupture.
    • En ce qui concerne la "découverte des listes de mots" programmée le lundi: au fil du temps, il est probable que les élèves aient de moins en moins besoin de manipuler les étiquettes ; cette activité sera dès lors de plus en plus rapide. Si effectivement les réflexes de classement s'automatisent progressivement chez vos élèves, il vous sera possible, en périodes 4 et 5, de programmer le lundi une activité originellement prévue le mercredi en plus de la "découverte de la liste".

    - En périodes 4 et 5, les activités du mercredi peuvent également être programmées le jeudi. En effet,
    • le matériel du jeu "Champions de ponctuation" (sem. 20) est prévu pour 2 périodes, mais en fonction des pré-requis de vos élèves, vous pourriez choisir les ateliers qui répondent le mieux à leurs besoins et vous limiter à 1 X 50 min ;
    • "l'atelier des experts" (sem. 21) peut être considéré comme une activité de dépassement (à proposer de manière différenciée aux élèves plus à l'aise) ;
    • d'une manière générale, au cours de la période 4, il n'est pas indispensable de proposer tous les jeux : vous pouvez les choisir en fonction des difficultés observées chez vos élèves, et vous pouvez également les proposer de manière différenciée (certains élèves pourraient avoir besoin de l'atelier de découpe, alors que d'autres, qui maitriseraient déjà cette compétence, réaliseraient en parallèle le jeu "orthomots", par exemple) ;
    • si vous souhaitez le réaliser, le "rallye de l'orthographe" (sem. 26 et 32) nécessite quant à lui la totalité du temps imparti ; il peut toutefois être étalé sur 3 semaines (incluant la sem. 27) ;
    • la dictée dialoguée (sem. 28) peut être réalisée une seule fois sur la semaine ;
    • la première partie de la dictée négociée (sem. 29 à 31) peut être réalisée le lundi ou le mardi (éventuellement à la place de la phrase du jour) ;
    • les activités du mercredi des semaines 32 à 34 peuvent simplement être déplacées au jeudi.

    - En période 3,
    • la dictée diagnostique et la mise en projet sont essentiels car ils ont un effet considérable sur la motivation des élèves ; la "dictée diagnostique bis" (sem. 14) peut être déplacée au vendredi (on peut éventuellement annuler l'évaluation pour ne pas alourdir la journée de travail).
    • les expressions écrites donnent du sens à l'orthographe ; il est donc essentiel d'en réaliser le plus régulièrement possible avec les élèves ; si vous réalisez déjà des expressions écrites en dehors des cours d'orthographe, celles-ci peuvent évidemment remplacer les "ateliers d'écriture" proposés en sem. 15 à 17, et le principe du "chef-d'oeuvre" peut leur être appliqué (l'élève choisit, parmi plusieurs premiers jets, son texte préféré, qu'il corrigera méthodiquement au cours de "l'atelier de relecture" et de "la réalisation du chef-d'oeuvre" (qui peuvent être étalés sur les sem. 18 et 19 par exemple) .

    D'une manière générale, sachez que la programmation vous est proposée à titre indicatif. Il est probable que selon le fonctionnement de vos élèves, certaines activités prendront plus ou moins de temps et que cela aura un impact sur votre programmation. Il est essentiel pour nous que vous vous sentiez libre de faire des choix parmi les activités proposées et de les réorganiser : il vaut mieux faire moins d'activités, apprendre un peu moins de mots d'orthographe lexicale (par exemple), et s'assurer que les élèves s'approprient les démarches de réflexion et de relecture orthographiques.

    J'espère que ces quelques indications vous aideront à éclairer vos choix. N'hésitez pas à me faire part de toute observation qui pourrait émaner au fil de votre expérimentation.

    Bien à vous,

    Marielle Wyns, auteure de "Viv(r)e l'orthographe!"

  • Viv(r)e l'orthographe !
  • Bonjour,
    Je viens de voir que vous alliez éditer un ouvrage "Vivre l'orthographe".
    J'ai une classe à 4 niveaux je me demande si je peux l'utiliser dans ma classe. J'ai regardé sur votre site mais il n'y a pas assez d'extraits et je ne m'en rends pas bien compte. Est-il possible d'avoir de plus amples informations? Combien de séances sont nécessaires par semaine? Merci d'avance pour ces informations.
    Cordialement,
    Frédéric H.

    Bonjour,

    L’ouvrage VIV(R)E L’ORTHOGRAPHE! est conçu pour les classes de CM1, CM2 et 6°. En primaire, il fonctionne très bien dans les classes mixtes comptant des élèves de CM1-CM2 puisque beaucoup du matériel fourni est décliné par niveau. Certaines activités peuvent être déclinées pour les plus jeunes ( CE1-CE2), parfois à condition d’adapter le matériel.Néanmoins le coeur de la méthode nous semble difficile à adapter pour ces niveaux.

    L’ouvrage propose entre 2 et 5 séances d’orthographe par semaine dont les durées varient de 10 à 100 minutes chacune. Nous proposons à la fois de courtes activités ludiques à mettre en place de manière rituelle et des séances entières qui alternent les phases de travail individuel avec les phases de travail en groupe. Le tout permet aux élèves de s’autonomiser dans leurs apprentissages et d’acquérir les règles d’orthographe qui régissent notre langue.

    En espérant avoir répondu à l’ensemble de vos questions.
    Bien cordialement.
    Eve Schneider, éditrice

  • Fréquence des dictées
  • Bonjour,
    Les récentes "recommandations" ministérielles invitent les enseignants à effectuer une dictée quotidienne en classe. A quelle fréquence sont proposées les dictées de cet ouvrage ?
    Cordialement

    Bonjour,

    Merci pour votre question. Tout d'abord, l'ouvrage Vivre l'orthographe ! propose de nombreux types de dictées différentes, chacune remplissant des objectifs différents. Le dispositif de la dictée est donc utilisé fréquemment et de manière variée dans les activités.

    - La dictée diagnostique permet aux élèves d'identifier les types d'erreurs qu'ils font le plus souvent et de se fixer des objectifs d'apprentissage. Proposée 1 fois en début, 1 fois en milieu et 1 fois en fin d'année, elle permet également aux élèves de visualiser leurs progrès et d'identifier les efforts à faire.
    - La phrase de la semaine est une dictée courte mobilisant les mots de la liste hebdomadaire. Corrigée collectivement au tableau, elle est proposée chaque mardi à partir de la semaine 10.
    - L'évaluation de fin de semaine est une dictée de mots permettant d'évaluer l'intégration des mots de la liste hebdomadaire. Elle est proposée chaque vendredi à partir de la semaine 7.
    - Les dictées différenciées proposées en période 3 permettent aux enseignants de faire travailler et de corriger les élèves en fonction de leurs difficultés.
    - Les dictées dialoguées et les dictées négociées proposées en période 5 permettent aux élèves de travailler d'abord individuellement puis en classe entière ou en groupe pour s'approcher au maximum d'une dictée "zéro faute", en raisonnant ensemble.

    Par ailleurs, une banque de 30 dictées classées par niveau (CM1/CM2/6e) est proposée en annexe pour les activités de la période 5. Ces dictées peuvent être utilisées lors d'autres activités tout au long de l'année.

    Nous espérons que notre réponse vous satisfait et vous souhaitons beaucoup de plaisir dans votre enseignement de l'orthographe !

    Cordialement
    Eve Schneider, éditrice

  • Dictées
  • Bonjour,
    J'ai bien reçu le livre "Viv(r)e l'orthographe" que je vous avais commandé. Dans l'école où je travaille, nous avons l'habitude de faire une dictée hebdomadaire (avec préparation de dictée en amont). Je souhaite continuer. Pensez-vous qu'il soit possible de suivre votre méthode et d'ajouter une dictée par semaine comme je le faisais jusqu'ici ? Et si oui, quelle forme peut prendre cette dictée ? (avec ou sans préparation, travail des notions d'orthographe, grammaire, conjugaison, une dictée tous les 15 jours...)
    Merci de votre réponse.
    Cordialement,
    C. Jarry

    Bonjour et merci pour votre question.
    L'idée de proposer une dictée hebdomadaire aux élèves tout à fait pertinente : elle permet d'ancrer de bons réflexes orthographiques. Dans Vivre l'orthographe !, cette dictée hebdomadaire existe à partir de la période 2. Elle est appelée Phrase de la semaine (p. 72). Elle permet de travailler des stratégies d'orthographe lexicale (car elle est en lien avec les listes de mots hebdomadaires) et grammaticales (les difficultés grammaticales de chaque phrase de la semaine sont décrites pour l'enseignant dans un document spécifique, p. 74). Elles peuvent également être adaptées par l'enseignant en fonction des apprentissages en cours, en grammaire et en conjugaison.
    Il semblerait par conséquent redondant de proposer une dictée hebdomadaire en plus de la phrase de la semaine, car les objectifs visés sont a priori similaires. Les deux dispositifs pourraient peut-être en revanche être proposés en alternance.
    Si vous souhaitez remplacer le moment de la Phrase de la semaine par votre dictée habituelle, il peut être intéressant que cette dictée hebdomadaire contiennent des mots des listes hebdomadaires. En multipliant les occasions d'utiliser ces mots, on permet en effet aux élèves de les ancrer dans leur lexique mental.
    Pour développer de bonnes stratégies d'orthographe grammaticale, on évitera en outre de proposer, lors d'un moment de "préparation", un texte identique à celui qui sera dicté lors de l'évaluation. En effet, certains élèves solliciteraient alors des stratégies de mémorisation, qui ne sont pas adaptées au développement d'une bonne orthographe grammaticale. Il est préférable de mettre l'élève dans des situations de réflexion et d'analyse inédites et comparables (par exemple, en utilisant, dans le texte de préparation et le texte de dictée, le même temps de conjugaison, les mêmes catégories d'homophones etc.), de manière à développer petit à petit sa compréhension du système de la langue.
    Si la phrase de la semaine n'est pas évaluée, c'est parce qu'elle vise prioritairement un objectif formatif. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle elle comprend une phase de discussion collective. En fin de période, une Phrase de la période (p. 80) est proposée à titre d'évaluation. Les phrases de la semaine constituent donc en quelque sorte une "préparation" à la phrase de la période.
    Nous vous souhaitons de très bons moments d'orthographe en classe et espérons que Vivre l'orthographe ! enrichira votre enseignement de cette matière passionnante.
    Marielle Wyns, auteure
    Eve Schneider, éditrice

  • Peut on utiliser le livre sans TNI?
  • Bonjour,

    Je viens d’acheter le livre « Vivre l’orthographe au cycle 3 » mais je viens de voir que dans plusieurs séances il y a des diapos à diffuser etc sauf que je n’ai pas de TNI et de vidéo projecteur dans ma classe.
    Peut on utiliser le livre sans TNI?

    Merci pour d’avance pour votre réponse

    Bonjour,
    Une bonne partie des séances propose effectivement l'utilisation de diapositives à projeter. Néanmoins, le livre est utilisable sans projection :
    - concernant les mini-leçons proposées chaque semaine, tous les mots des listes hebdomadaires sont fournis sous forme d'étiquettes imprimables qu'il est donc possible de manipuler au tableau plutôt que via l'ordinateur
    - la plupart des autres diapositives sont des synthèses ou des cartes mentales qu'il est possible de recréer au tableau via l'échange avec les élèves.

    Bien cordialement,
    Eve Schneider, éditrice

  • utilisation sur trois années
  • Bonjour,
    Je suis enseignante dans une classe de CE2, CM1, CM2. Pensez-vous que je puisse utiliser votre ouvrage sur 3 années en ne traitant que 3 chantiers par an?
    Cordialement.

    Merci pour votre question pertinente. L'ouvrage Viv(r)e l'orthographe ! a en effet été conçu pour suivre les élèves sur plusieurs années, qu'ils gardent le même enseignant ou qu'ils en changent au sein de leur école. Les 5 périodes (ou "chantiers") forment donc un tout cohérent et progressif que vous pourrez dérouler et répéter sur 3 ans, en adaptant dans votre cas les activités pour vos CE2.
    La période 1 pose les bases de la méthode. La première année, vous lui consacrerez sans doute plus de temps. Il sera utile d'y revenir, peut-être plus brièvement, au début des années suivantes.
    Les activités rituelles de la période 2 sont basées sur des listes de mots fournies par niveau (CM1, CM2, 6ème). Vous pourrez donc les réaliser pendant 3 ans en utilisant simplement les listes de mots adaptées au niveau de vos élèves.
    Les activités des périodes suivantes peuvent sans problème être proposées aux élèves plusieurs années de suite car elles sont nombreuses. De plus, nous suggérons souvent des variantes et fournissons plusieurs versions du matériel à utiliser en classe.
    Bien cordialement,
    Eve Schneider, éditrice de Viv(r)e l'orthographe !

  • Conjug'évasion pour les CM1
  • Bonjour,
    J'utilise avec bonheur l'outil "Orthographe à vivre" cette année avec mes CE2 et CM1.
    Après une année d'utilisation j'en suis très satisfaite. Je souhaitais proposer à mes élèves le Conjug'évasion que je trouve très bien fait mais je remarque qu'il n'est proposé que pour une seul niveau et qu'il est vraiment très complexe (avec du conditionnel....).
    Auriez-vous un niveau plus simple pour des CM1 ou alors auriez-vous les trames modifiables pour que j'en propose un à mes CM1?
    Je vous remercie beaucoup pour tout ce que vous proposez,
    Cordialement,
    A.K.

    Bonjour,

    Je vous remercie pour ce retour constructif et intéressant sur Viv(r)e l'orthographe !. Il est vrai que le Conjug'évasion couvre des contenus relativement élaborés pour les CM1. Aucune alternative plus simple n'est malheureusement prévue pour cette activité dans l'ouvrage et il serait intéressant d'en prévoir une variante dans un développement ultérieur.
    Il est, bien sûr, tout à fait pertinent d'adapter le contenu de cette activité aux savoirs effectivement travaillés avec vos élèves. J'ai transmis votre demande de disposer des trames vierges des supports à mon éditrice, Eve Schneider, qui m'a adressé la réponse suivante : "Conjug’Évasion ce sont les jeux de mots croisés, points à relier... techniquement il est impossible de fournir les trames modifiables. Il nous faudrait fournir les fichiers InDesign, inexploitables par les enseignants."
    Je regrette donc de ne pouvoir donner d'autre suite à votre demande que la suggestion de reproduire la règle du jeu, les cadenas, les cartes vierges, les consignes, et d'adapter le contenu des jeux en remplaçant, dans un nouveau document, les formes de conjugaison encore inconnues des vos élèves par d'autres, déjà découvertes en classe.
    Bien cordialement,
    Marielle Wyns, auteure

  • Viv(r)e l'orthographe ! au CE2
  • Bonjour,
    J'ai pu acquérir vivre l'orthographe avec votre commercial. Je viens d'apprendre cette semaine que ma classe de CM1 se transforme en CE2-CM1.
    J'aurais vraiment aimé pouvoir appliquer votre méthode mais il me parait compliqué de travailler sur votre ouvrage et faire des dictées très différentes avec mes CE2.
    Savez-vous si ce manuel a déjà été expérimenté en fin de cycle 2 et si il existe des adaptations de dictées pour que je puisse travailler sur le même support ?
    Bien cordialement,
    V.B.

    Chère Madame,
    Je vous remercie pour votre message.
    Les activités prévues pour les CM1 ont été testées dans des classes verticales de CE2-CM1, bien que ces activités n'aient pas été spécifiquement calibrées pour les CE2. Il est donc possible que vous soyez amenée à différencier pour tenir compte des connaissances préalables des élèves plus jeunes.

    En ce qui concerne les dictées :
    - La dictée diagnostique peut être utilisée avec les CE2. Elle est calibrée de manière à présenter un niveau de difficulté croissant au fil du texte. Vous pouvez donc, éventuellement, proposer aux élèves de CE2 de ne pas transcrire la dernière phrase si vous estimez que cela représenterait une charge trop importante pour eux.
    - Les dictées différenciées, comme leur nom l'indique, vous permettent de proposer aux élèves plus jeunes ou moins experts un texte moins long et de leur attribuer un temps de relecture plus important.
    - Les dictées coopératives peuvent être déclinées de deux manières :

    Soit vous établissez des groupes hétérogènes (CE2-CM1) au sein desquels les élèves plus jeunes développeront des apprentissages au contact des plus experts, qui sont amenés à verbaliser leurs stratégies. Dans ce cas, il est intéressant que l'élève plus jeune assume le rôle de secrétaire.
    Soit vous travaillez avec des groupes homogènes et vous proposez une tâche plus réduite ou un étayage plus important (recours possible au dictionnaire etc) aux groupes d'élèves plus faibles.
    Il est évidemment possible d'alterner ces différents modes de travail.
    Je vous souhaite de belles découvertes avec vos CE2-CM1 !

    Marielle Wyns, auteure

  • Même type de méthode pour le cycle 2
  • Bonjour,
    je suis à la recherche d'une méthode pour l'orthographe et tout ce que je trouve sur le marché actuellement ne me convient pas : avez-vous en projet de proposer le même type de méthode mais pour les CE1/CE2 ?
    Je dois avouer que je l'ai feuilletée longuement dans un atelier canope cet après-midi et qu'elle me semblait correspondre à ce que je recherche...mais j'ai des CE2...
    Merci par avance d'étudier l'idée si ce n'est pas encore en projet :)
    Cordialement.
    Cécile P.

    Bonjour Cécile,
    Merci pour votre question. Malheureusement nous n'avons pour l'instant pas prévu de sortir de méthode pour l'orthographe pour les enseignants de CE1/CE2. Néanmoins certaines activités de Vivre l'orthographe ! peuvent être adoptées en CE2.
    Bien cordialement,
    Eve Schneider, éditrice de Vivre l'orthographe !

  • Utiliser Viv(r)e l'orthographe ! en double niveau
  • Bonjour,
    je me questionne concernant l’utilisation du manuel en double niveau CM1-CM2, les exercices sont bien différents, il n’y a pas grand chose en commun et j’avoue avoir du mal à envisager les mises en commun c’est pour cela que je me demande si ce n’est pas trop difficile de l’utiliser en double niveau.
    Aussi, comment mener les séances de mémorisation de mots alors que les listes sont différentes. N’est-il pas possible d’utiliser les mêmes listes de mots ?
    En vous remerciant par avance pour votre réponse,
    Bien cordialement,

    Bonjour,

    Au contraire, vivre l’orthographe est un outil parfaitement adapté à la gestion d’un double-niveau, même si celle-ci est difficile, vous vous en doutez.
    En double niveau, vous avez plusieurs solutions.
    1. Utiliser la même liste de mots pour toute la classe en sélectionnant celle qui conviendra à vos élèves entre celles du CM1 ou du CM2.
    2. Travailler en deux groupes, CM1/CM2.
    Après quelques semaines, les élèves sont quasi autonomes pour la mémorisation et celle-ci se fait en grande partie à la maison. Vous pourrez donc plus facilement gérer 2 groupes après quelques répétitions.

    Pour des conseils sur la gestion du double niveau elle-même, pensez à demander l’aide de votre conseiller pédagogique, c’est l’une de ses émissions d’aider les jeunes enseignants.
    Bien cordialement,
    Eve Schneider, éditrice

Poser une question à propos de ce produit