Monsieur Remond est né en 1951.

Il est fils, petit fils, arrière petit fils d’instituteurs. Il suit sa scolarité primaire dans des écoles rurales de la campagne tourangelle où l’école fait partie de la vie locale. Il reste marqué à vie par cet enseignement solide, par le climat de camaraderie entre les enfants, par les ententes amicales avec les parents d’élèves. Après avoir suivi une préparation aux grandes écoles à Tours (hypokhâgne) puis à Paris (khâgne au lycée Henri IV), il intègre l’Ecole Normale Supérieure de Saint Cloud en 1972. Il y approfondit sa culture générale, tout en bénéficiant de centres de recherches pédagogiques et linguistiques.


Il exerce son métier de professeur de français en collège et en lycée pendant 13 ans. Il est en contact avec des publics très variés au lycée sud du Mans qui accueille des sections générales et professionnelles. Outre son travail réglementaire de traitement des programmes et de préparation aux examens, il organise sur le temps scolaire et périscolaire des rencontres à vocation culturelle : poètes locaux comme Georges Jean ou nationaux comme Pierre Seghers, club (lecture expressive, écriture, mise en scène de textes), artistes musiciens africains… Conscient des atouts et pesanteurs du second degré, Monsieur Remond retrouve ses racines familiales en prenant la décision de devenir Inspecteur de l’Éducation Nationale.


Il est successivement nommé sur des postes très variés : zones rurale, périurbaine, urbaine, urbaine sensible.Très investi auprès des enfants éprouvés par de multiples failles, il reste responsable de ZEP pendant 10 années. Pendant 22 ans, au-delà de ses missions d’administration et d’évaluation, il multiplie les initiatives. Il participe à des expérimentations : CP renforcé, création de mallettes pédagogiques, apprentissage précoce des langues étrangères en maternelle, théâtre, cinéma, Projet éducatif de territoire... Il met en œuvre des pratiques innovantes attendues : utilisation pédagogique des techniques de l’information et de la communication, liaison école-collège, école-familles... Il applique les commandes du Ministère dans tous les domaines : les sciences (ex. opération « mains à la pâte ») ou les lettres (ex. opérations « Un livre pour l’été »). Il monte de très nombreux partenariats avec des troupes de théâtre, des écoles de musique, des associations dévouées aux arts, à la diffusion de la poésie et de la culture scientifique et technique (les petits débrouillards), le CNRS et l’université du Maine, le musée d’histoire et d’archéologie de la ville du Mans, la police nationale et la Brigade de prévention de la délinquance, la CAF, l’Apféé Association pour favoriser l’égalité des chances à l’école (clubs coup de pouce en prévention des décrochages scolaires), l’AFEV Association de la Fondation étudiante pour la ville (interventions socio-éducatives au sein des familles), etc. Il organise et anime de nombreux stages de formation. Il participe à des conférences (ex. Comment enseigner la shoah ? L’enrichissement du vocabulaire). Il crée des centres de ressources afin de fournir des outils aux équipes pour l’enseignement de l’Histoire, de la littérature de jeunesse, prose et poésie. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages diffusés avec le CDDP 72 : « Mythologie à l’école », « littérature à l’école », « poésie à l’école ». Il milite avec succès auprès des collectivités locales pour le recrutement de dumistes et la mise en œuvre d’expositions d’arts plastiques, de rencontres danse et  chant choral, d’expositions à thèmes sur les modes de vie de périodes (la préhistoire, la grande guerre). Il est nommé chargé de mission départemental dans divers domaines: gens du voyage, langue, littérature,  culture humaniste.


Depuis 2011, il  est auteur chez les éditions ACCES. Il est co-auteur de la collection en trois volumes d’Histoire à revivre. Il écrit en collaboration avec Jean-Bernard Schneider Citoyenneté à vivre cycle 3, l’Apprenti citoyen cycle 3 et Citoyenneté à vivre cycle 2. Il présente des conférences sur l’enseignement de l’histoire, sur l’enseignement moral et civique en lien avec les circonscriptions, le réseau Canopé ou la Mission laïque française. Il fait l’expérience d’élu local dans la commune populaire où il demeure. Il découvre alors les problématiques de la tranquillité publique ainsi que le traitement et la prévention de la délinquance.


Monsieur Remond est le père de quatre enfants. Trois sont des professeurs.

P1090229