Data?1476435419
Nouveau
Prix TTC : 60
Préparation et envoi en 2 jours ouvrés maximum

Conçu en réponse aux questions des élèves à propos des mots, Mécamots vise à leur donner le goût du vocabulaire et de l'orthographe. Ils observent la structure des mots et découvrent les surprises que ceux-ci réservent. Les élèves poursuivent ainsi leur questionnement à propos des mots et de leur histoire. 
Présentant la langue française sous l’angle de sa dynamique lexicale, notre approche permet aux élèves d’acquérir de façon ludique la structure, le sens et l’orthographe des mots. Ils manipulent des étiquettes, observent les pièces constitutives des mots et inventent des jeux. Avec l’aide de trois personnages stratégiques, ils apprennent à raisonner pour analyser le sens des mots en mobilisant leurs savoirs, en utilisant le contexte et en prenant appui sur la morphologie. Habitués progressivement à observer les régularités des graphies au sein des familles morphologiques, ils améliorent leur orthographe. Ils découvrent également sous un nouvel angle le travail d’écriture et imitent les inventions lexicales de quelques écrivains.

Auteur : Tessa ESCOYEZ
ISBN 9782909295190

Noter ce produit et laisser votre commentaire

Vous devez être connecté avec votre compte avant de pouvoir déposer un commentaire

Les questions

  • progressions
  • Bonjour,

    J'ai reçu hier cet ouvrage et je l'ai feuilleté. Il me semble vraiment très complet, très riche et met du sens sur les apprentissages. Par contre je suis suprise qu'aucune progression ne soit proposée. Est-il possible d'avoir des suggestions? J'ai des ce2/cm2 et je ne sais pas par où commencer avec les cm2 ni où arrêter les apprentissages pour chacun de deux niveaux.
    Merci d'avance!

    Bonjour,
    Merci pour votre intérêt pour Mécamots et pour votre question.
    Vous trouverez les éléments didactiques qui concernent la progression en filigrane dans les pages 8 et 9. Vous nous donnez cependant une bonne occasion de les résumer ici.
    Il n'y a pas moyen d'établir des progressions types pour chaque classe tant les différences individuelles sont grandes au sein de chacune. Nous avons travaillé avec de nombreuses classes et nous avons vu des élèves de CE2 bien plus à l’aise dans certaines activités que d’autres de CM2. Il faut aussi tenir compte du fait que bien des élèves plurilingues seront beaucoup plus habiles à comparer et décomposer les mots que leurs condisciples francophones uniquement. Par contre, ceux-ci auront souvent un vocabulaire plus étendu. Le gout ° pour les mots est souvent plus vif chez les plus jeunes et leur implication les rend très compétents.
    Toutes ces variables rendent donc les grilles d'évaluation indispensables pour se faire une idée précise des besoins des élèves et construire des progressions individuelles au sein de nos activités collectives qui conviennent à des élèves de niveaux très différents.
    Vous verrez aussi que nous avons veillé également dans le descriptif de chaque atelier à signaler dans les cartouches de différenciation des façons de faire varier votre enseignement en fonction de l’habileté ou de la maturité des enfants. Vous trouverez également dans les prolongements de nombreuses suggestions pour approfondir ou aller plus loin dans les apprentissages de l’atelier proposé. Vous pourrez ainsi à partir d’un même atelier progresser de manière différente avec le groupe des CE2 et le groupe des CM2 lors de l’atelier suivant que vous aurez conçu à partir de suggestion de prolongement différentes.
    S’il est impossible d’établir des progressions types par classe, il nous a semblé par contre indispensable d’introduire une progression conceptuelle dans les deux premiers chantiers. Ceux-ci sont à présenter de manière chronologique pour construire un savoir lexical de base cohérent qui permettra à chacun de disposer progressivement de points de repère pour élargir son vocabulaire de manière autonome.
    Il ne faut pas oublier aussi que nous vous invitons sans cesse à introduire les mots du répertoire des élèves dans nos ateliers. Le choix des mots est la voie royale pour adapter les activités de vocabulaire aux besoins des élèves. C’est sur les connaissances lexicales bien ancrées que doivent se bâtir les nouveaux apprentissages.
    Voici cependant quelques points de repère concernant la difficulté des découpages lexicaux.
    a. Le sens des préfixes est plus facilement identifiable que le sens des suffixes.
    b. Le sens d’une base est plus facilement identifiable si celle-ci se prononce et/ou s’écrit comme le mot de base. Il est plus facile de reconnaitre° joli dans joliment que évident dans évidemment ou un dans unité ou uniforme.
    c. Le sens d’un mot de base est plus facilement identifiable si celui-ci est un mot français. Il est plus facile de reconnaitre° provoque dans provocation que vore dans dévorer ou insectivore et foot dans football.
    d. Les mots concrets du quotidien dont les bases sont également des mots concrets sont plus facilement décomposables et compréhensibles. Les CE2 comprendront plus aisément la construction à partir du mot de base terre en examinant le mot terrier plutôt que le mot atterré.
    Nous en avons tenu compte lors de la conception de nos activités. De plus, comme nous travaillons avec des étiquettes, il vous est toujours loisible de retirer celles qui vous semblent ne pas convenir au niveau général de votre classe et de les introduire ultérieurement en rejouant l’activité.
    Nous espérons que ces quelques éléments pourront vous aider à vivre sereinement les activités de Mécamots à la rentrée.

    Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir !

    L'auteure, Tessa Escoyez

Poser une question à propos de ce produit