L’enseignement civique est aussi un enseignement moral et vice-versa. Son urgence est devenue une évidence avec la prise de conscience d’un vivre ensemble mondialisé. Ni le civisme, ni la morale ne sont des acquis innés et intangibles. Ils passent par une formation exigeante faisant appel à l’intelligence et à l’engagement des élèves.

L'ouvrage Citoyenneté à vivre est organisé en 21 séances autour des grandes questions qui interpellent les élèves au cycle 2.
Chaque séance pose une problématique et y répond en 4 pages. Les deux pages suivantes proposent des activités / exercices spécifiques au CP, au CE1 et au CE2.

Le DVD-Rom comporte :
• les documents d'appui à projeter (dessins, photos) pour faciliter le déroulement de la séance,
• les pages d'activités et leurs corrigés à imprimer,
• les lexiques et les traces écrites à imprimer.

  • Dimensions :
  • Poids : 860g
  • Nombre de pages :
  • ISBN :
  • Date de publication :
  • Date de réimpression :

Noter ce produit et laisser votre commentaire

Vous devez être connecté avec votre compte avant de pouvoir déposer un commentaire

Les questions

  • Journal de l'élève ?
  • Bonjour,
    J’aimerais savoir si vous allez proposer à la vente un manuel d’EMC destiné à l’élève pour le cycle 2 comme il en existe un pour le cycle 3 ? Vous remerciant d’avance pour votre réponse. 
    Cordialement, 

    Virginie H.


    Bonjour, 

    Les programmes pour l’EMC mettent l’accent sur l’obligation de travailler les 4 mêmes dimensions tant au cycle 2 qu’au cycle 3 : la sensibilité, le droit et la règle, le jugement, l’engagement. 
CITOYENNETÉ À VIVRE Cycle 2 décline ces 4 dimensions dans une version allégée par rapport à l’ouvrage du Cycle 3. Les programmes privilégient la mise en activité des élèves. Si pour le Cycle 3 le journal de l’élève constitue un format particulièrement adapté, nous avons jugé qu’au cycle 2 il ne l’était plus du tout. C’est pourquoi nous avons décidé d’intégrer les activités pour les élèves directement à la suite de chaque séance sans avoir recours à un outil supplémentaire destiné à l’élève. Pour chaque niveau (CP, CE1, CE2) les activités spécifiques figurent sur 2 pages dans le guide de l’enseignant. Présentes sur le DVD-Rom, ces activités sont utilisables directement en classe. La version corrigée les accompagne.
    Cordialement, 

    Jean-Pierre REMOND, auteur

  • Durée des séances
  • Bonjour ,
    J’aime beaucoup votre manuel mais la durée des séances n’est pas indiquée. Je n’arrive pas à me projeter pour créer ma programmation car je ne sais pas combien dureront les différentes séances. Dans votre ouvrage sciences à vivre au cycle 2 pou les différentes étapes des séances une durée est indiquée, pensez vous faire de même pour celui ci ou alors apporter un complément ?
    Merci d’avance

    Bonjour et merci pour l'intérêt que vous portez à nos ouvrages.
    Dans Citoyenneté à Vivre , il n'y a pas une durée fixée pour une séance donnée, ni une progression stricte. Les programmes, proposent des thèmes larges, un cadre horaire annualisé, qui peut se décliner. CAV reprend tous les "objets d'enseignement" indiqués dans les textes officiels. Il y a des raisons à cela.
    L'enseignement moral et civique est un domaine bien spécifique qui, selon les textes officiels, s'assimile à un PARCOURS, plus qu'à une discipline. Il s'agit d'installer des pratiques et des pratiques qui se construisent au moins sur toute la scolarité obligatoire. Les cadres horaires pour le cycle 2 fixent cet enseignement à 36 Heures annuelles, soit 1 heure hebdomadaire. Compte-tenu des démarches de cet enseignement, il serait vain de positionner strictement 1 heure en continue de manière systématique, dans un jour figé de la semaine. Ce serait mettre fin à une réflexion, à un débat, à des pratiques ou à l'inverse les prolonger de manière artificielle. Ces 60 minutes peuvent être réparties de bien des façons, suivant les choix pédagogiques des sujets abordés, des réactions des élèves, de la VIE SCOLAIRE, des problèmes spécifiques liés à la population scolaire, des environnements locaux, des événements dans l'actualité... Il faut parfois prendre 15 minutes à l'improviste parce que des élèves sont débordés par des émotions : incendie, attentat, bagarre sur la cour, décès d'un proche, discrimination...
    Plus l'enseignant maîtrisera CAV, mieux il saura conduire les réflexions pertinentes que la vie impose de manière inévitable. C'est bien ainsi qu'il faut lire les programmes officiels. Tous ces facteurs sont explicités dans CAV. Par ailleurs, la quasi totalité des séances proposées par Citoyenneté à vivre ouvrent sur des pratiques orales et des débats. S'exprimer, communiquer, penser sont à la base de la morale et du civisme. Le Ministère a fixé à 30 minutes la part de langage oral. Il faut concevoir cet ouvrage comme une banque de données avec supports variés, activités variées, dans des déroulements horaires nécessairement variés qui restent tributaires des engagements des élèves.
    L'enseignant peut puiser dans chaque séance proposée tous les documents utiles, les choisir en fonction des acquis et des manques des élèves. Il trouvera également toutes les pistes de travail dans cette banque de données adaptable. Le tout dans la limite des 36 heures annuelles, puisque tous les enseignements font partie de la formation des petits français.
    Donc, en résumé, l'enseignant doit agir avec souplesse et discernement. Dans une séance proposée dans CAV, l'enseignant trouvera les moyens d'exercer sa liberté pédagogique. Il n'y a pas d'obligation, pas de volonté d'endoctrinement. Les programmes sont on ne peut plus prudents. Ils ne fixent aucun cadre horaire à une activité, ils n'imposent aucune pratique. Ils mettent en avant des "EXEMPLES DE PRATIQUES/EN CLASSE/A L'ECOLE/ DANS L'ETABLISSEMENT" . L'enseignant peut choisir des pratiques de l'oral à partir de documents cohérents avec les problèmes traités et - ou un débat pour une durée de 30 minutes. Les pratiques de l'écrit sont proposées dans le prolongement des réflexions orales pour une durée de 30 minutes. Ce partage 30 + 30 est plus un cadre éducatif et indicatif du Ministère qu'une contrainte paralysante. Le Ministère manifeste un souci d'équilibre sans doute encore plus indispensable dans ce domaine qui est censé apprendre à vivre. Il est vrai que dans le système français, les élèves n'ont sans doute pas assez la parole. Sur le fond, pratiques orales et écrites ne sont que des moyens de former les pratiques sociales, conformes à nos valeurs.
    Bien cordialement,
    Jean-Pierre Remond, auteur de Citoyenneté à vivre

Poser une question à propos de ce produit

Des mêmes auteurs

Pour le même niveau